Découvrons le nouveau Sky Princess


Le Sky Princess est le quatrième navire de la classe « Royal » de Princess Cruises. Fabriqué par les chantiers Fincantieri en Italie, il diffère du prototype de sa classe par diverses modifications dans la structure comme dans l’aménagement, demandées par l’armateur.

 

Tout d’abord, le navire est équipé d’un demi-pont supplémentaire à la proue qui a augmenté le nombre de cabines disponibles. Au centre de la structure du navire, des « Sky Suites » panoramiques ont été ajoutées, avec une vue à 270° depuis le balcon qui permet à leurs pensionnaires de suivre directement les projections sur grand écran lors des soirées « Movies the under stars ». Avec ces changements, le nombre de cabines est passé de 1780 sur le prototype à 1834 sur le « Sky ». Le dernier changement structurel significatif a été le choix de retirer la passerelle panoramique caractéristique des navires précédents de la classe. Celle-ci était située à droite sur le pont supérieur, tandis qu’à tribord se trouvait le « Skywalk bar », lui aussi éliminé. Ils ont été remplacés par de simples baies vitrées qui offrent une jolie vue sur la mer en contrebas. Avec une jauge brute de 145 281 tonnes, contre les 142 714 tonnes du Royal Princess, le Sky est ainsi devenu le plus grand navire de l’histoire de Princess Cruises.

Les intérieurs également ont connu quelques modifications. Toutes les zones suivantes ont été repensées : la pizzeria Alfredo (pont 7), le restaurant Sabatini (pont 5 – à l’emplacement du restaurant cantonais du Majestic Princess), le Take Five (pont 6 – où il y avait sur les deux premiers navires de la classe une discothèque, sur le Majestic une salle VIP reliée au casino), le Vista Lounge (pont 7), le Camp Discovery (pont 17), et le Sanctuary (pont 18). En outre, une seconde piscine a été ajoutée au lido central, à la place de la plate-forme dédiée aux jeux d’eau.

Les dimensions, elles, demeurent inchangées avec 330 mètres de longueur et 38,4 mètres de largeur. La production d’électricité est garantie par deux moteurs diesel Wärtsilä 12V46F et deux 14V46F pour une puissance totale de 62 400 kW. La propulsion, quant à elle, est garantie par deux moteurs électriques SAM Electronics de 18 MW qui permettent d’atteindre une vitesse maximale de 23 nœuds (environ 42 km/h). Le navire peut accueillir un maximum de 4 610 passagers, en incluant les troisièmes et quatrièmes lits, tandis que l’équipage peut atteindre un maximum de 1 411 personnes.

Le point fort de ce navire, et de Princess Cruises en général, est l’excellente qualité des services offerts à bord. Avec un statut de marque premium, la gastronomie comme les divertissements sont du plus haut niveau.

Le prix de la croisière inclut plusieurs options de restauration sans frais supplémentaires. Mentionnons-en quelques-unes : tout d’abord, le grand buffet du pont 16 ouvert en continu de 5 h 30 le matin à 23 h avec une rotation des plats proposés au cours de la journée. On y trouve des plats de pâtes italiens traditionnels aussi bien que de la viande et du poisson d’excellente qualité, mais également d’autres comptoirs aux spécialités diverses qui satisferont les amateurs des cuisines du monde entier. Une mention spéciale pour l’énorme buffet de desserts, sans doute inégalé chez les autres compagnies. Toutes les boissons sans alcool sont gratuites, y compris la délicieuse limonade.

Autour de la piscine centrale, on trouve un stand de glaces, un de pizza à la part, et un de hamburgers et de frites, tous ouverts une bonne partie de la journée. Les passagers peuvent aussi profiter des douceurs et des sandwichs proposés par le bar de l’atrium, ouvert 24 h sur 24. Le centre du navire compte deux autres options culinaires : le restaurant français, et la pizzeria Alfredo (gratuite, seules les boissons sont payantes). Ouverte du déjeuner à tard le soir, celle-ci offre un grand nombre de pizzas de très bonne qualité et une sélection de plats italiens. Enfin, trois restaurants principaux sont disponibles. Les passagers ont la possibilité de dîner aux deux services traditionnels, ou bien à l’heure de leur choix sur réservation. On compte deux autres options de restauration payantes : le grill et le sushi corner.

Les divertissements méritent eux aussi une mention particulière : les spectacles sont de très bon niveau, et un groupe de musiciens est prévu pour ceux qui incluent de la musique. De même, des petits concerts se tiennent régulièrement dans différents lieux du navire, de l’atrium aux autres lounges, en passant par le bord de la piscine. De quoi ravir les amoureux de tous les genres musicaux.

Le navire passera une courte saison en Europe cet automne, avec des embarquements à Civitavecchia, Barcelone et Le Pirée. Il sera ensuite transféré en Floride et il mènera, depuis son port d’attache de Fort Lauderdale, des croisières dans les Caraïbes tout au long de l’hiver. En 2020, il est attendu pour une saison dense en mer Baltique, avec embarquement depuis Copenhague ou Warnemünde.

Pour conclure, rappelons que le Sky Princess est le premier navire inauguré équipé de la technologie Ocean Medallion, un médaillon interactif qui remplace les traditionnelles cartes pour l’accès aux cabines et facilite les paiements à bord.

Ne manquez pas les avis à propos du Sky Princess, pour trouver des conseils et informations, ni la galerie photo et la vidéo de navire, sur Cruising Journal.

 

Matteo Martinuzzi

Comments

Dernier reportages