Costa Fortuna: le navire dédié aux paquebots


Premier navire de la classe Destiny à avoir été construit pour Costa Croisières, le Costa Fortuna est entré en service en novembre 2003. À l’époque, son tonnage de plus de 100 000 tonnes le plaçait incontestablement au rang des nouveaux géants de la mer. Aujourd’hui ces dimensions semblent moins impressionnantes, mais cela représente plutôt un avantage pour les amateurs de navires à mesure humaine, de taille moyenne.

La construction du Costa Fortuna par Fincantieri à Sestri Ponente a marqué le début d’une nouvelle période consacrée aux navires de croisière pour le chantier naval, connu pour avoir construit par le passé quelques-uns des plus célèbres transatlantiques italiens. D’où l’idée de rendre hommage aux paquebots historiques, qui ont marqué l’expérience italienne dans le transport transocéanique. Le Costa Fortuna est encore aujourd’hui dédié aux paquebots transatlantiques, auxquels se réfèrent les noms de ses nombreuses salles (associés à l’année de lancement de chaque bateau) et de nombreuses décorations à l’intérieur du navire.

Le projet Destiny, renouvelé ici pour Costa Croisières avec l’homonyme classe Fortuna, présente un atrium central, Costa Atrium, situé sur le pont 3, l’entrée principale du navire. C’est l’un des endroits les plus fréquentés, où le Costa Bar sert aussi bien du café que des boissons alcoolisées, et où l’on peut s’asseoir pour écouter la musique du piano. Les ascenseurs panoramiques se déplacent entre les ponts, donnant à l’atrium vivacité et couleur. Des panneaux colorés ont remplacé les maquettes de la flotte Costa Croisières installées à l’origine, enlevant un morceau d’histoire au navire, mais modernisant l’ambiance de l’ensemble.

Des deux côtés de l’Atrium se trouvent le Service Clientèle et le Bureau des excursions. A la proue, on accède ensuite au Rex 1932 Theatre, un théâtre sur 3 niveaux nommé après le navire mythique détenteur du ruban bleu. Une agréable promenade permet de marcher le long du pont 3, en-dessous des canots de sauvetage. Au centre du navire se trouve l’un des deux restaurants principaux, le Raffaello 1965 Restaurant, d’après le navire dont la coque est élégamment représentée à l’entrée. De là, on a accès au deuxième étage du restaurant, sur un balcon supérieur où l’on trouve d’autres représentations du paquebot transatlantique, et une belle vue sur la salle en contrebas.

En montant au pont 4 par l’escalier du Costa Atrium, on arrive devant l’entrée du niveau supérieur du Raffaello 1965 Restaurant. À côté, la My Moments Photo & Emotions Shop est dédiée aux photographies de la croisière. Le balcon se prolonge jusqu’au deuxième niveau du théâtre. À l’arrière, on trouve la chapelle de bord, Chapel, l’Internet Point et la discothèque Vulcania 1927 Disco, en contrebas du casino. Le Michelangelo 1965 Restaurant, deuxième des restaurants principaux, se situe à la poupe. Il est lui aussi sur deux niveaux, avec une baie vitrée donnant sur le sillage du navire.

La plupart des salles communes se situent sur le pont 5. La proue accueille encore des gradins du théâtre, tandis qu’autour du Costa Atrium, on trouve un nouveau balcon avec de nombreuses boutiques de toutes sortes, les Gallery Shops. En se dirigeant vers le centre du navire, à gauche, se trouve le Roma 1926 Classico Bar, ouvert aux fumeurs et se distinguant par une belle cheminée, et un peu plus loin, le Conte di Savoia 1932 Grand Bar. Ce dernier est le salon principal du navire, destiné à la danse, aux jeux et autres spectacles de divertissement. Élégamment meublé, il conserve quelques objets originaux du paquebot homonyme.

En continuant la promenade sur le pont 5, on passe devant le petit Kiosk dédié au matériel de photographie et on arrive au Neptunia 1932 Casino, lui aussi très élégant et spacieux, doté de nombreuses machines à sous d’un côté et tables de jeu de l’autre. Ces deux zones sont séparées par les baies vitrées de la discothèque Vulcania 1927 Disco, accessible depuis ce niveau comme depuis le pont inférieur. Le Virtual World, une salle de jeux bien équipée pour les plus jeunes, se trouve à proximité.

À la poupe, élément caractéristique de cette classe de navires, trois salons différents se juxtaposent en éventail. À tribord se trouve le Conte Rosso 1921 Piano Bar, profondément rénové lors du récent relooking du navire, dédié précisément à la musique du piano, avec des tons rouges et des éclairages simulant un grand ciel étoilé. Sur l’autre bord, la Conte Verde 1923 Ballroom est un salon dédié à la musique dansante et au karaoké, avec un mobilier et des décorations dans des tons verts. Enfin, à la poupe, le grand salon Leonardo Da Vinci 1960 Lounge est le lieu de multiples activités et animations en soirée.

 

D’autres salles dédiées aux passagers sont situées au pont 9 Napoli. Au centre du navire se trouve la piscine principale, Oceania 1932 Pool, avec deux jacuzzis, une zone dédiée à l’animation, un grand bar et un grill. De là, en allant vers l’avant, on trouve les traditionnels rangs de transats qui se poursuivent au pont supérieur sur une série de « terrasses ». Une deuxième piscine, la Barcelona Pool, destinée aux enfants, est située au-delà du dernier rang de transats. On trouve ici l’arrivée du palpitant toboggan.

Du côté de la poupe, depuis le lido, on entre dans le Cristoforo Colombo 1954 Buffet Restaurant, très grand et doté de plusieurs buffets différents. Au centre, un escalier mène au Pummid’oro Pizza & Mozzarella, un nouveau restaurant dédié à la pizza. Plus haut encore, sur le pont supérieur, se trouve le Conte Grande 1927 Club Restaurant, ouvert principalement aux hôtes des suites, ainsi qu’à certaines catégories du club de fidélité.

À la poupe du pont 9, le buffet se poursuit sur le lido sous une couverture amovible. Ici, une troisième piscine dispose de son coin buffet et d’un bar, ainsi que de tables pour déjeuner et de transats pour se détendre. D’autres espaces pour bronzer et se reposer se répartissent sur les ponts extérieurs 10, 11 et 12. Le Solarium Bar, au centre du pont 12, offre la possibilité de se rafraîchir avec un cocktail ou toute autre boisson. À côté se trouvent la Saturnia 1927 Meeting Rom et le Squok Club.

Les hôtes en quête de bien-être se raviront du Saturnia 1927 Spa, composé de nombreuses salles de soins, d’un Beauty Salon, d’un sauna et d’un bain turc, et d’un bain d’hydromassage inséré dans la grande salle de sport donnant sur la proue. Sur le pont de 11 Cannes, il y a aussi une Jogging Track, une piste pour les amateurs de footing en plein air. Le Sports Court, un terrain multisports, se situe lui au pont 12 Funchal et se prête à diverses activités et tournois sportifs organisés par l’équipe d’animation.

Le Costa Fortuna est un navire qui, malgré sa rénovation et ses adaptations successives, au fil du temps, conserve le charme initial que lui confèrent l’élégance de ses salles, et cette impression d’être plongé dans une époque maintenant lointaine. Certaines maquettes de bateaux, notamment celles du Costa Atrium et celle du grand « Rex » située à l’entrée du théâtre, ont été retirées au regret des nombreux passionnés de ces mythiques paquebots transatlantiques. L’atrium actuel est très différent de l’original, c’est peut-être le lieu qui a subi les transformations les plus significatives. Le navire présente désormais un style moderne, sans excès, et sans doute plus en phase avec son époque au regard de la tendance actuelle. Les dimensions et les services offerts par le Costa Fortuna en font une excellente offre pour profiter d’une croisière estivale en Méditerranée, telle que celles proposées pour cette saison 2019 par Costa Croisières.

Gabriele Bassi

Comments