Le Commandant Charcot: itinéraires de conte de fées


Le Commandant Charcot, navire de Ponant propulsé au gaz naturel liquéfié, ouvre à la vente ses splendides croisières polaires. La saison inaugurale du nouveau navire, le premier de petite taille fonctionnant au GNL, aura lieu en Antarctique à l’hiver 2021-2022.

 

Le navire lui-même compte un grand nombre nouveautés. Bien que l’attention de Ponant pour l’environnement ne date pas d’hier, les innovations sont nombreuses sur le Commandant Charcot. Nous avons déjà cité la propulsion, qui consistera en un système hybride, au gaz et électrique. Il y a aussi, à bord, un laboratoire de recherche scientifique destiné à étudier les écosystèmes et la biodiversité du milieu polaire.

Une croisière sur le Commandant Charcot est un véritable voyage d’exploration : mer de Ross, mer de Bellingshausen, île Pierre Ier. Pour la première fois, les passagers pourront découvrir ces régions reculées du monde, une entreprise exceptionnelle permise par Ponant.

Les voyages seront enrichis d’excursions en aéroglisseur, en kayak et même en montgolfière. Pour les plus courageux, il est possible de s’offrir un bain dans les eaux polaires. L’expérience est vraiment complète : le personnel et les guides experts de Ponant apprendront aux passagers à monter une petite base polaire, à utiliser un transmetteur et à recueillir des échantillons d’eau.

Voici quelques exemples d’itinéraires de rêve, pour des expériences exceptionnelles :

 

Croisière « Les manchots empereurs de Bellingshausen »

Cette croisière exceptionnelle amènera les passagers jusqu’aux îles Pierre Ier et Charcot au cœur de la mer de Bellingshausen. Baptisée en l’honneur de l’amiral et explorateur russe qui découvrit l’Antarctique en 1820, cette mer de l’océan Austral, couverte la plupart du temps par la banquise est difficile d’accès et quasiment inexplorée. Mais la récompense est à la hauteur du défi : en ces lieux vivent de gigantesques colonies de manchots empereurs rarement observées. Un spectacle magique auquel assister est un privilège.

Croisière « La mer de Ross »

Naviguer en mer de Ross, c’est découvrir l’un des univers les plus extrêmes de l’Antarctique. Le froid y est plus intense, le vent plus fort, les glaces plus impressionnantes, les paysages plus spectaculaires. Occupée en partie par la barrière de Ross, plus grande plateforme glaciaire de l’Antarctique, cette immense baie située à quelques centaines de kilomètres du pôle Sud est l’une des dernières régions sauvages intactes de la planète. Les passagers y rencontreront une faune prodigieuse, ainsi que des paysages surréalistes aux infinies nuances de bleu et aux reliefs étourdissants.

Croisière « Mer de Weddell et plateformes de glace de Larsen »

Infranchissable, extrême, envoûtante, ainsi pourrait-on décrire la mer de Weddell, figée en grande partie par une banquise épaisse et compressée. Y naviguer est un défi et un privilège, la promesse de paysages hors du commun et de rencontres inédites. Au nord-ouest de la mer de Weddell se dresse l’imposante barrière de glace appelée barrière de Larsen. Prolongement de l’inlandsis sur la mer, ce géant blanc inquiète autant qu’il fascine, ne serait-ce que par ses dimensions titanesques et les impressionnants icebergs qu’il génère. Cette croisière sera l’occasion d’approcher au plus près la faune de la mer de Weddell, véritable refuge pour la vie sauvage.

Pour découvrir plus en détail ces « explorations » et trouver des informations sur les tarifs, consultez le site de Ponant ou adressez-vous à une agence de voyage.
Gabriele Bassi

 

Comments

Dernier reportages